Au détour de Batimat, parmi les différents fournisseurs de perceuses, échafaudages, bétonneuses, et autre systèmes destinés aux entrepreneurs nous avons découvert Enviro-plus.

Enviro-plus c’est l’histoire d’une jeune entreprise innovante en passe de devenir un acteur incontournable dans le domaine de la chimie en bousculant le marché avec des produits conçus à partir de déchets agricoles !

Thierry Hatat son fondateur a réalisé sa carrière dans les services aux collectivités locales notamment dans des entreprises de nettoyage. Il a fondé Enviro-plus en 2006. 6 ans de combat pour aboutir aujourd’hui à une reconnaissance de sa démarche par le marché.

Crédit Flickr / Tinou Bao

 30 litres d’eau pour nettoyer des pinceaux …

Rien que dans le bassin Seine Normandie (La France est découpée en 6 bassins hydrographiques),  qui s’étend de Chalon sur Marne au Havre, les déchets de peintures sont estimés à 500 tonnes de produits chimiques dilués dans 225 000m3 d’eau par an. En effet on considère qu’il faut 30 litres d’eau par jour pour un peintre pour nettoyer ses pinceaux ce qui représente 7 000 litres d’eau par an par peintre. Il y a 150 000 peintres dans le pays….

Car nous le savons, les déchets de peinture ne sont pas toujours traités en filière spécialisés. Évacués dans les toilettes ou parfois dans les caniveaux quand ce n’est pas en pleine nature bien que la loi punisse d’une amende allant jusqu’à 75000 euros et une peine de prison maximale de 2 ans ce genre de pollution. Ces produits polluants ne sont donc pas traités de manière « optimale ». Quelques millions de litres qui pourraient être économisés et autant de pollution diffuse évitée.

40 000 euros de gain de productivité pour 10 peintres

Les nouvelles peintures à l’eau ont modifié le geste auguste du peintre.

Les peintures restent dans le pinceau, obligeant le peintre à retremper plus souvent le peintre dans le pot d’où un ralentissement de cadence. Ensuite le nettoyage est plus long en raison de cette adhérence. Bref c’est du temps et donc de l’argent. C’est aussi une longévité moindre des pinceaux et rouleaux. Qui a déjà repeint sa maison sait la tâche fastidieuse de nettoyer les pinceaux. A un niveau professionnel c’est une une tâche quotidienne dont le bilan temps en fin d’année est non négligeable.

Pour traiter ce problème de pollution et permettre aux professionnels de gagner du temps, Enviro-plus propose différentes machines pour résoudre la question du nettoyage des pinceaux.

40 000 euros de gain de productivité pour une équipe de 10 peintres c’est le chiffre que qu’avance notre invité du jour à ses clients et prospects. L’équivalent de 2m² de surface peinte par jour et par homme, au coût moyen de 10 euros le m².

De quoi faire réfléchir tous les peintres et pas seulement les plus écolo d’entre eux.

D’autant plus que les temps changent et la crise allège les carnets de commandes des entreprises de peinture. Les peintres ne peuvent plus compter sur les pages jaunes pour remplir leur agenda. Ils vont devoir se démarquer et innover. Pour Thierry Hatat, la solution qu’il leur propose répond à un besoin de rassurer les clients sensible à l’équilibre écologique de leur produits et process. Le label « Reconnu Grenelle » qui vient d’être mis en place va accompagner cette démarche.

 Des machines nettoyantes  aux performance exceptionnelles

Enviro-plus propose donc  des machines pour nettoyer les rouleaux et les pinceaux puis les sécher en moins d’une minute.

Elles ne bénéficient pas encore d’un design moderne, mais leur efficacité est déjà la.

Pour retrouver les produits en détails cliquer ici : www.enviro-plus.fr.

Le gros avantage est que ces machines utilisent une solution qui nettoie le pinceau et laisse la peinture se sédimenter dans le fond. Ainsi selon son fondateur on peut remplacer 7000 l d’eau pur consommée par 30 litres de solution chimique avec eau et    …13kg de déchets solides de peinture traités en filière spécialisée !
Ces chiffres qui résultent d’expérimentation en utilisation réelle s’ils se confirment à grande échelle devraient révolutionner le monde de la peinture.

« Notre solution a des propriétés chimiques supérieure aux solvants classiques tout en étant 100% biodégradable. Ainsi elle ne nécessite pas de contrainte de stockage ou d’utilisation » annonce l’entreprise.

La recherche et REACH

La directive européenne REACH REACH – enregistrement, évaluation, autorisation et restriction des produits chimiques a pour objectif d’identifier les produits chimiques présents dans l’industrie puis progressivement réduire leur utilisation.

Les industriels ont maintenant l’obligation de retirer de leurs produits un certain nombre de molécules.

Les industriels de la chimie « classique » qui tirent bien souvent leur molécule à partir du pétrole comme matière première sont en face d’un challenge. De la même manière que les architectes et les entrepreneurs doivent réapprendre à construire des maisons, le monde de la chimie doit penser différemment pour mettre sur le marché des produits à la toxicité réduite.

A cette course Environ-plus a des atouts car la machine de nettoyage de pinceau a un atout caché. C’est la solution liquide utilisée pour nettoyer les pinceaux. Elle est issue de déchets agricoles notamment de son et de paille dont la région Champagne Ardenne est grande productrice.

En effet Enviro-plus a un accord de transfert de technologie avec le pole ARD structure privée de recherche pour ARD (Agro-industrie Recherches et Développements) lié au pôle de compétitivité IAR Industrie et Agro-Ressources

Cet accord lui permet de bénéficier de la recherche effectué sur la valorisation des déchets végétaux.

Ainsi l’entreprise propose d’autres produits de nettoyage et de décapage : des décapants écologiques pour les graisses cuites des décapants écologiques pour le bois, des décapants se substituant à la pierre d’argent un substitut du chlorure de méthylène et un substitut à l’acétone

Ces produits sont reconnus pas les grands du marché puisque Dupont un des leaders mondial de la chimie (28 Mds de $) utilise les produits Enviro-plus pour le décapage de ses produits.

Thierry Hatat le fondateur explique sa vision du marché « Nous sommes dans une approche globale. Les acteurs actuels ne raisonnent pas en termes d’approche globale. Ils ont un produit qu’ils mettent sur l’étagère. Or nous nous réfléchissons à l’ensemble du cycle du produit matériel produit process. C’est ce qui nous permet d’apporter des solutions innovantes. »

La chimie verte reste un petit poucet puisque sur 900 000 tonnes de solvants consommés en France seules 500 à 600 tonnes sont issues de la chimie verte.

L’agence de l’eau soutien les produits

L’agence de l’eau a décidé de soutenir l’initiative Enviro-plus en passant des accords avec des associations professionnelles de peinture dans différentes régions de France.

Cela permet de subventionner l’équipement de 50 à 70% selon les régions. Preuve de la crédibilité de la solution aux yeux de l’organisme public. Si vous êtes peintre en bâtiment vous pouvez vous rapprocher de votre organisme professionnel ou d’Enviro-plus pour savoir si votre région est éligible à l’aide.

Enviro-Plus : La réussite d’une nouvelle génération d’entreprise

La jeune pousse compte 7 CDI et objective 40 personnes pour l’année prochaine.

Elle compte dans son tour de table des fonds régionaux (Champagne Ardennes) et OSEO et prévoit une levée de fonds conséquente en 2012.

L’entreprise est en cours de négociation sur de gros contrats auprès d’industriels ayant besoins de nouvelles solutions.

Enviro plus apporte la preuve que le développement durable ce peut être des emplois et un plus grand respect de la nature. L’entreprise apporte la preuve que la contrainte environnementale n’entraine pas forcément une perte de productivité ou une hausse des coûts. Certes la méthode de travail est modifiée et les plus anciens auront quelques difficultés à évoluer, mais nous constatons tous les jours que nous devons changer notre mode de vie.

C’est une aventure entrepreneuriale qui a cette fois ci l’avantage de participer à rendre le monde plus propre. De quoi donner de l’énergie le matin en se levant à notre entrepreneur vert a qui nous souhaitons bonne chance pour son défi vert.

 

 

Tags: , ,