Comme nous l’avons déjà largement développé ici, la région Nord a signé il y a un an un contrat d’aide pour la mise en place d’un plan stratégique auprès du prospectiviste américain Jeremy Rifkin auteur du livre et concept de la Troisième Révolution Industrielle.

Un an plus tard l’engouement semble se prolonger. Est-ce réaliste ? En se lançant dans le projet, la région est-elle précurseur ou a-t-elle perdue la tête? Quelles sont sont ses chances dans cette aventure un peu folle ?

Le concept implique une société qui se réoriente toute entière dans ses objectifs, son économie, ses lois, son style de vie et cela pendant plusieurs décennies.

A mon avis la Région a des atouts que peu de régions ont :

  • Des souffrances passées, un avenir compliqué

La région a souffert plus que d’autres. Fortement industrialisée, les départs d’usines, les fermetures ont poussé le taux de chômage en 5° position des 22 régions françaises. (source Insee ici). Le passé est douloureux. Le charbon, le textile;  des souvenirs d’industries actives totalement disparues.

L’avenir est aussi sombre que le passé. La désindustrialisation continue. La Redoute est à vendre. Les Cristalleries avec 6000 personnes souffrent d’un dollar faible pour leurs exportations, et la veille de la présentation du plan ici à Lille, des ouvriers manifestaient en centre ville pour la préservation de leurs emplois dans une imprimerie.

Comme le dit le Président de la CCI, ancien ministre, Philippe Vasseur, « Nous ne sortirons pas de la crise actuelle avec les recettes du passé » Si les entreprises veulent survivre elles doivent trouver des opportunités nouvelles.

  • La situation capitalistique

Bien des grandes entreprises emblématiques de la région sont sous contrôle familiale Auchan, Leroy Merlin, St Maclou, Decathlon, Castorama, Bonduelle, Roquette, Les 3 Suisses et d ‘autres encore.

Ces entreprises ne craignent pas la volatilité des actionnaires à la recherche de dividendes faciles, rapides, mettant à risque le contrôle de l’entreprise. Elles peuvent se donner du temps pour des actions longues dont le retour sur investissement ne satisferait pas ces actionnaires impatients.

Les grandes familles de la région ont une culture patronale plutôt sociale, conscientes de leur implication dans la vie économique locale.

  • Les travailleurs n’ont plus rien à perdre, les syndicats non plus.

Peuvent ils refuser une perspective qui donne de l’espoir et de l’emploi. Certains projets dont déjà sur les rails et les soutenir est naturel/obligatoire/évident.

  • Une spécialisation dans le recyclage.

La Région dispose de grandes unités de recyclage d’électro-ménager, d’électronique. Ces unités emploient déjà plusieurs milliers de personnes. La Troisième Révolution Industrielle ouvre des perspectives supplémentaires à ces entreprises.

  • Le manque de vision du monde politique

Le manque d’idées des politiques flagrant lors de la dernière élection présidentielle, se retrouve à tous les niveaux politiques. Souvent âgés, issus d’un monde dont les recettes ne marchent plus, et pour cause. Les élus sont dans l’impossibilité « génétique » d’envisager un autre avenir.

Cumulards, ne pouvant prendre de risques personnels, contraints par le rythme court des échéances électorales,  ils s’enferment dans un micro débat  autour de sujets sans envergures et peu pertinents pour les résolutions de problématiques à long terme.

Or la troisième révolution industrielle c’est un programme politique, un New deal (Roosevelt) , une nouvelle frontière (Kennedy), une solution là ou la droite et la gauche n’ont rien à offrir.

  • La Troisième Révolution industrielle n’appartient à personne

N’appartient à personne dans la région s’entend. A ce titre personne sera crédité pour la réussite. Le concept ne peut pas faire l’objet d’une contestation en paternité.

Si l’idée était venue de l’intérieur elle aurait mobilisé une opposition de principe de la partie adverse, stérile, mais systématique.

  • La Troisième Révolution industrielle ne vient pas d’en haut.

Sa mise en place n’est pas centralisée. Elle est non pas un grand fleuve mais une somme de petits torrents. Elles est faite d’initiatives délocalisées qui se rencontrent, se combinent et s’enrichissent pour créer une nouvelle dynamique

Les 2 porteurs de projets sont en fin de carrière. Philippe Vasseur ancien ministre, fondateur du World Forum de Lille, ancien journaliste a sa carrière derrière lui (sauf si ça marche, il pourrait être là pour un bon moment). Daniel Percheron le président de région est également en fin de carrière. Cette initiative n’est pas portée par une ambition personnelle de long terme.

  • La région est ouverte sur l’extérieur.

Le Nord Pas de Calais, frontalier avec la Belgique, à quelques kilomètres des côtes anglaises, à moins de 200 km de la Hollande, moins de 300km de l’Allemagne  vit un brassage culturel permanent. Une ouverture sur le monde anglo-saxon suffisamment grande pour accepter de suivre un américain qui n’est même pas prophète en son pays.

  • La région affiche une cohésion rare.

Peut être à cause des coups durs subis par le passé, de l’uniformité politique de la région. De voir comme porteur de projet, un représentant des patrons et un représentant socialiste est déjà un tour de force comparé à d’autres régions.

Ainsi le comité de pilotage regroupe des syndicalistes CGT FO , des PS, des UMP et même des représentants FN. Un an après son lancement le projet ne se perd pas en lutte intestine même si des oppositions se font entendre . Espérons pour la région que cette cohésion continue en 2014.

3ri forum dorientation

En conclusion cette région cumule un certain nombre de points faibles qui deviennent ici des points forts, un passé suffisamment difficile pour accepter de faire « table rase » des idées anciennes et accepter de nouveaux défis, de nouveaux challenges.

Et vous vous en pensez quoi ? N’hésitez pas à compléter avec vos commentaires mais les ronchons; les mal lunés, les empêcheurs de tourner en rond, les verres à moitié vides et autres oiseaux de mauvaises augures sont invités à mesurer leurs propos.

 

 

Tags: , , , ,