Comment les pays nordiques ont jusqu’à 40 % de leurs habitations en bois contre 5%  en France ?

Comment l’état pourrait diminuer le budget des aides sociales et augmenter le nombre de logements sociaux ?

Voilà 2 questions et quelques autres auxquels nous avons eut la réponse en rencontrant  Edouard Boucher et Xavier Coquel, respectivement architecte et charpentier spécialisés dans la conception et la réalisation de maison bois, qui nous ont présentés leur vision du marché et du secteur en général.

Le genre d’interview qui bouleverse les idées reçues et remet en cause le système en place avec des idées dont on se dit après « mais comment on n’y avait pas pensé avant » !

Cet article fait partie d’une série consacrée aux prestataires de la « rénovation durable » voir la note en fin d’article.

Cliquez ici pour lire l’interview d’Edouard Boucher en page suivante.

Sequoia construction bois

Xavier Coquel est un passionné du bois. Jeune créateur d’entreprise il dirige  une équipe d’une quinzaine de personnes qui produit  des maisons en bois : l’entreprise Sequoia.

Sequoia construction bois

Rassembler les forces en présence.

Xavier Coquel est plus qu’un entrepreneur.  En face d’un d’une filière encore peu « intégrée » ou chaque partie prenante travail encore dans son coin il a décidé de rejoindre Charpente 21  une organisation qui regroupe des charpentiers et qui agit pour pour regrouper les forces en rencontrant les autres intervenants de la chaine (Propriétaire fonciers, scieurs, …)

La filière est parfois schizophrénique ainsi les scieurs auraient mis au point une offre technique sur des bois non séchés qui n’emporterait que peu d’adhésion de la part des charpentiers.

« J’ai constaté que les propriétaires (de forêts) étaient seuls dans leurs coins, les scieurs seuls dans leur coin, et les charpentiers seuls dans leur coins, rejoindre Charpente 21 pour faire émerger les pratiques les plus intéressantes en matière de construction bois, aider à avoir une offre plus lisible auprès des architectes et éviter que chacun fasse du lobbying dans son coin sans s’intéresser à ce que voulait obtenir l’autre c’est un moyen de participer  au développement du secteur et donc de mon entreprise. »

« Les architectes eux ont besoin d’une réponse globale et simple. C’est là ou notre filière pèche par rapport aux constructions classiques ou les techniques, les intervenants et les solutions sont connues.
Les architectes doivent pouvoir concevoir aussi simplement une maison en bois qu’une maison « classique » ».

Charpente 21 va à la rencontre des bucherons, des scieurs, des propriétaires afin de :

  • Partager une vision de l’évolution des techniques
  • D’aider à une organisation du marché
  • De se faire entendre auprès des pouvoirs publics.
  • C’est également un groupement qui réfléchi à une déontologie à l’attention de ses salariés et qui défend une HQH : Haute Qualité Humaine qui vise à promouvoir un cadre de travail de qualité pour les employés.

Le CSTB est attendu sur la certification de matériaux la ou les pays nordiques ont une réglementation plus favorable au bois car le retour d’expérience permettent aux autorités de valider des techniques et des traitements là ou la France reste frileuse selon lui.

La construction classique : c’est le bois ou c’est le béton ?

Xavier Coquel se bat aussi contre les idées reçues, la maison en bois n’est pas une nouvelle technique de construction; au contraire. Ainsi il conserve par devers lui une photo d’une maison à colombage en bois et torchis qui a 500 ans environs et qui est haute de 5 étages…

De plus il existe aujourd’hui des immeubles en bois comme cette construction, qui fait encore figure de précurseur quand même mais  qui a 8 étages et 130 appartements, en suède.

Pour voir des photos Google est notre ami :

limnologen : construction bois de 8 étages en Suède
limnologen : construction bois de 8 étages en Suède

(Pour lire la description du projet  et si comme moi vous parlez suédois couramment à partir du moment  vous êtes entouré d’un nombre pair de représentantes de la nation viking ET après le 9° verre d’aquavit, en dehors de ces conditions un appel à Google traduction peut vous servir, cliquez sur l’image)

Et il y a un projet en Norvège voisine, de « gratte ciel »  de 18 étages de bureaux entièrement en bois.

Projet de gratte ciel en bois : 18 étages

« La maison en bois ce n’est pas que pour les excentriques prêt à des multiples concessions et avec beaucoup d’espace au sol. » revendique Xavier Coquel.

La gestion des forêts française est très bonne même si elle peut être améliorée notamment en plantant des essences qui tout en restant adaptées à notre latitude  soient plus utiles pour les constructions bois. Ainsi les propriétaires de forêt n’ont planté que récemment (10 ans)  des pins Douglas contre des pins sylvestres. (Il faut 30 ans pour un arbre à charpente). Idem pour le chêne et le frêne qui reviennent à la mode.

Rappelons aussi qu’il y a aujourd’hui en France plus de forêts qu’au moyen âge. (source ?)

L’environnement juridique de la filière bois :

« Les lois ne sont pas adaptées à la mesure des réelles économies d’énergie que nous pouvons faire. » affirme le spécialiste

Effectivement quand on considère que la production de maison bois ce sont :

  • des emplois pour la matière première,
  • des emplois pour la transformation,
  • des paysages préservés,
  • des économies d’énergie par rapport aux usines à ciments,
  • des réductions de nuisances sonores,
  • des réductions de consommation d’énergie des logements,
  • des réductions des déchets sur les chantiers,
  • des tonnes de CO2 fixées pour chaque habitation,
  • des tonnes de CO2 économisées pour le ciment et les parpaings non produits,
  • des tonnes d’eau potables économisées pour le ciment et les parpaing non produits.

On se demande si le législateur en imposant des normes de performances uniquement n’écarte pas d’un revers de la main la question des matériaux les plus bénéfiques à notre santé et à notre économie.

Edouard Boucher et Xavier Coquel militent donc pour un traitement fiscal de faveur comme une TVA à taux réduit pour les maisons en bois. ..mais les grands cimentiers ne l’entendent pas tout à fait de cette oreille.

La encore le 21° siècle est un défi juridique pour permettre l’adaptation à des situations nouvelles et des modèles économiques plus profitables autant socialement que économiquement.

Quelques chiffres :

30 à 40 % des habitations en Allemagne sont en bois contre Moins de 5% en France. Un écart sans injustifiable quand on connait les avantages de la construction bois sur la construction en parpaing :

  • On compte en Europe 30 000 bâtiments positifs.
  • Une maison bois est préconstruite en atelier et est assemblée sur place en 3 à 4 jours.
  • Son poids est divisé par 4 par rapport à une maison classique.
  • Un m3 de bois c’est une tonne de C02 fixé. Une maison nécessite environs 60 m3 c’est donc 60 T de CO2 fixé par maison bois.

Pour mémoire le volume de CO2 que la France s’est engagé à supprimer représente env. 85 millions de tonnes eq CO2 par an à l’horizon 2020 (source ici) . Réaliser quelques pourcents de cet objectif grâce aux constructions bois est donc réaliste.

Pour conclure, Xavier Coquel réaffirme l’intérêt financier d’une maison en bois qui va consommer très peu d’énergie durant toute sa vie surtout une fois amortie par les propriétaires.

Dans le cas d’une maison positive, une fois amortie le bien devient même source de revenu, bon calcul donc.

Cliquez ici pour lire l’interview d’Edouard Boucher en page suivante.

Note déontologique

– Cet article fait partie d’une série d’interview de professionnels du bâtiments et d’énergies renouvelables.
– Le point de vue présenté ne reflète pas forcément celui de la rédaction de VertDurable.
– La présentation de la société n’a fait l’objet d’aucune rémunération.
– Les liens vers les sites des professionnels ne sont pas rémunérés ou payants.
– Nous réalisons le choix des photos.
– Si vous êtes un professionnel de la rénovation « durable » et « nouvelles » énergies votre témoignage nous intéresse, contactez nous.

 

Tags: