Quel est l’impact de la biodiversité en ville ?

« La diversité biologique en milieu urbain n’est pas un effort vain. La nature n’a pas renoncé à la porte de nos villes et nous pouvons limiter les effets de nos activités en centre ville » Tel est le message de la fondatrice passionnée, Fabienne Lassale.

Je restais pour ma part sceptique sur l’effet d’une politique de biodiversité dans la ville mais après une heure d’argumentation passionnée elle m’a convaincu que nos rues et immeubles devaient être insectes friendly et animaux friendly  .

 Répondre à un besoin naturel

Gondwana, Agence Conseil en biodiversité
Gondwana, Agence Conseil en biodiversité

L’observation de nos vies de citadins montre que la nature est un besoin fondamental pour l’homme. Les week-ends à la campagne, les parcs pris d’assauts, le besoins de se mettre au vert autant de signe qui montreraient que nous avons besoin de ce contact avec la nature.
Aussi rendre nos villes plus vertes est un objectif qui nous rapprocherait un peu plus de la nature et répondrait à un besoin naturel de l’homme. Telle est l’hypothèse que Gondwana aide à mettre en place.

Les collectivités publiques sont poussées,

par les nouvelles contraintes  qui s’imposent dans les appels d’offres des collectivités locales. La biodiversité doit être incluse dans les projets. Cela pousse les collectivités locales à monter en compétence sur le sujet, à faire appel à des conseils sur le sujet et à communiquer aux administrés.

Ainsi sans que l’on s’en rende compte, nos communes mettent en place des actions de protection de la nature lors de projets urbains.

Ces actions ne sont pas toujours très visibles. Ainsi les sociétés de travaux publics tiennent parfois comptent des périodes de reproduction pendant lesquelles elles ralentissent ou stoppent leur travaux.

[NDLR : Repousser la construction d’un ouvrage routier le temps d’une saison ne contribue en rien à réduire nos émissions de CO2 et ne marque pas forcément la taille de l’enjeu auxquel nous devons faire face. Est ce une prise de conscience à la fois des politiques ou des entreprises au contraire une sorte de bonne conscience ?]

Les manières d’agir sont multiples

Et les témoignages montrent rapidité d’adaptation de la nature. La nature ayant  horreur du vide dès qu’un espace vert devient fréquentable, que l’on supprime l’usage de pesticides ou que l’on met en place les espèces végétales adaptées, les insectes reviennent puis les oiseaux.

La continuité territoriale, les fameuses trames vertes, essayent de prolonger dans la ville la biodiversité présente à ses portes.

La présence d’espaces verts a d’autres avantages comme la réduction de la réflexion de la chaleur. Une zone herbeuse ou plantée ne devient pas, en plein été, une fournaise comme une rue goudronnée. Ces zones contribuent ainsi au confort d’été.

Les toits verts contribuent au confort des habitants en limitant la chaleur transmise aux habitants.

Lors des périodes de fortes pluies elles absorbent les eaux limitant les rejets dans les cours d’eau d’une polluée.

Ainsi les collectivités locales et les entreprises essayent de rendre leurs activités compatibles avec les nouvelles contraintes érigées pour protéger la diversité.

Gondwana les aides à décrypter les contraintes juridiques et à construire des stratégies qui intègrent un volet biodiversité.

http://www.gondwana-agency.com