Comment aborder le sujet des menuiseries et de la ventilation dans un projet de rénovation ?

Malgré les affirmations du ministère lors de la suppression du crédit d’impôt.  les menuiseries sont une étape indispensable dans la rénovation d’un immeuble. Isoler un bâtiment en laissant des fenêtres de 1960 n’a pas tellement de sens. La suppression du Crédit d’impôt fenêtre si elle est maintenue ne vas pas faciliter leur changement. Espérons que la solution d’un CITE forfaitaire verra le jour (voir notre rubrique actualité)

Hélas définies comme parties privatives par le législateur de l’époque elles sont pourtant au cœur d’une démarche de rénovation des parties communes.

Les travaux de ventilation eux, ne sont pas nécessairement privatifs au sens juridique mais ils sont très intrusifs. Que ce soit dans des logements habités par le même occupant depuis des décennies (nous parlons des années 60) ou que ce soit à la suite de ventes avec rénovations intérieures successives, les ventilations ont étés souvent occultées sous plâtre et peinture.

Dans l’aspect financier, un scénario de rénovation des parties communes qui engloberait une rénovation des menuiseries est compliqué à appréhender pour les copropriétaires.

L’imprécision sur les conditions de changement ne doit pas être sous-estimée.

Sinon en fin de démarche, certains découvriront le budget final et le projet à peu de chances d’aboutir.

Nous conseillons donc de prévoir un accès clair au budget fenêtre et les conditions de changement.

Pour la ventilation, avec nos partenaires, nous pouvons témoigner de deux stratégies :

La stratégie « Discrétion », qui se contentera de rester vague sur les aspects pratiques des travaux privatifs. Les copropriétaires ne réfléchissant pas aux détails de mise en œuvre, il sera bien temps une fois le vote passé d’expliquer aux gens le détail des travaux dans leur appartement.

Avec cette option Les aspects anxiogènes sont repoussés après le vote et une bonne connaissance de l’architecte qui assurera une exécution propre mènera le projet à son terme en ayant la satisfaction des copropriétaires nonobstant les petits moments de tensions sur le chantier.

La seconde stratégie « Transparence » prendra le parti de détailler les travaux et rassurera sur les désagréments. Elle nécessite plus de temps en amont du vote et pas de pédagogie pour rassurer les copropriétaires. La connaissance en détail des actions dans le logement fera gagner du temps sur la partie réalisation des travaux.

Reste les règles de vote à mettre en œuvre. Il convient de ne pas se tromper sur ce qui est faisable et surtout d’être clair avec les copropriétaires dès le départ.

VertDurable vous accompagnera pour gérer au mieux ce sujet.