« Comment communiquer son engagement en terme de développement durable » une conférence du salon entreprise durable le 21 octobre 2009 à Paris.

M François Tavart d’une entreprise d’impression DEP « Impression Durable »

Mme Méryl Laubrin : membre du groupe AFNOR IDF.


Au sein de la norme ISO 26 000 il y a un certain nb de points sur la transparence de l’engagement en développement durable.

AFAQ millénaire n’est pas une certification mais une mesure.

Ce qui est important c’est la sincérité. Les moyens de communication permettent à l’information de circuler et cela peut être de la part d’un moins bien veillant.


FT :
Lors de leur démarche SD 21 000 ils se sont aperçu que leur entreprise était mal intégrée sur leur territoire ils ne connaissaient pas les interlocuteurs de la DRIRE et d’autres administration locales mais également les autres entreprise de la zone et même leur propres voisins.

Comment mesurer ?
La GRI Global reporting initiative.
Donne des indications méthodologiques

En cas de mauvais résultats il vaut mieux être transparent sur les erreurs et montrer comment l’entreprise à rebondi pour améliorer son score développement durable.


Exemple de l’entreprise d’imprimerie Impression Durable

Ils ont commencé à faire 4 bilans avec l’école des mines.
• Un bilan SD 21 000
• Un bilan carbone
• Un bilan ISO 14001
• AFAQ Millénaire.

Cela permet un apprentissage et un transfert de compétence de la part du l’auditeur.

Il faut du temps, de l’argent et de la ressource humaine dédiée à cela car cela prend beaucoup de temps.
IL n’arrive d’ailleurs pas à ce faire certifié ISO 14001 en raison du temps nécessaire.

Un des points clés est l’implication des dirigeants. Leur implication transpire ensuite sur toutes les équipes.


Le bilan carbone n’est pas une norme.
Autant d’audit = autant de résultats différents !
Le bilan carbone a été crée pour mesurer la réduction et non pas être un thermomètre de la production .
La norme ISO n’a pas encore de norme absolue sur le bilan carbone.

Les normes ne sont pas des obligations mais des outils en fonction de la direction ou l’on souhaite aller.

Pour entreprise qui a des label et des référentiels reconnus il ya un gain de temps et d’argent.
En effet dans les appels d’offres on n’a pas besoin de réinventer la roue, l’argumentaire sur le sujet. Il suffit de documenter les chapitres concernés avec les démarches mise en œuvre.

Leurs actions leur ont permis de réduire leur émission de C02 de 9,x % sur 3 ans.

Le greenwashing est un peu incontournable dans une entreprise qui commence a travailler sur le sujet mais la sincérité reprend le dessus dans le temps.

Le rapport développement durable peut être autodéclaré et il vrai qu’il est intéressant pour l’entreprise de rechercher une légitimité et rechercher l’aval d’organismes externes.

 

Tags: