« Comment concrètement mettre en place une démarche de réduction des émissions de carbone en entreprise » une conférence débat du Salon Entreprise Durable.

2 intervenants :
le Responsable marketing et commercial de Eliadis (partenaire IBM) : un outil qui permet de réaliser le diagnostic carbone des entreprises.

Le responsable commercial de la stratégie RSE dans la branche conseil d’IBM.


Présentation du responsable commercial conseil RSE IBM :
Les entreprises doivent se préparer à gérer leurs émissions de CO2 tout aussi bien que leurs finances.

Les différents types d’entreprise face a cette contrainte :

Le gorille :
gros émetteur forte compétence sur son métier mais forte réticence a évoluer. Ces entreprises attendent le bon moment et a ce moment l’impact sera important pour le secteur.

Le paon :
Entreprise pour qui c’est un positionnement marketing.
C’est un positionnement marché
Elles peuvent être accusées très rapidement de greenwashing mais ce sont aussi des entreprises leaders d’opinions. Elles obligent le monde à bouger.

L’autruche :
Propension au déni. Mais souvent des entreprises qui sont au cœur du problème (ex logistique pour qui fermer l’entreprise est la meilleur solution pour réduire les émissions de GES).
Elles peuvent changer d’avis et devenir très créatives.

Le mulet :
Peu d’ambition, on est au courant mais n’a pas de budget. La DG n’est pas préoccupée et on stagne.
Il y a néanmoins un mouvement de fond qui avance.


Voici une méthodologie telle qu’IBM la recommande:

1- Diagnostic
2- Mise en place d’un programme
3- Mise en place d’indicateurs
4- Accompagner le changement

1- Analyse
C’est une discussion avec la direction de l’entreprise
Il y a un diagnostic carbone qui identifie les sources

Il y a un tableau de synthèse « CBM » ou pour chaque service il y a une couleur par opération en fonction de l’empreinte carbone de l’activité.

L’exemple fourni sur une activité hôtelière montrait du rouge dans l’activité envoi de rapport annuel de la direction financière.
L’envoi de rapport annuel y compris le rapport développement durable.
(Bizarre le fait que leurs clients se déplacent tous pour venir dans leurs hôtels n’apparaissait pas dans la colonne ad hoc d’après ce que j’ai pu voir) .
3- Définir des indicateurs de contrôle et de reporting


Les outils : Eliadis est un éditeur de logiciel qui présentait ici sa solution ou plus exactement la méthodologie de mise en place.

Constat : c’est nouveau, les normes sont nouvelles, les outils sont nouveaux, et c’est une question transverse.
Les différents profils évoqués dessus se rencontrent à l’intérieur de la même entreprise.

La démarche :
Doit être spécifique à chaque entreprise.
Les utilisateurs doivent être pris en compte sinon ils ne vont pas adhérer.

C’est une problématique proche de la démarche qualité qui nécessite un outil de planification, un outil de reporting et un outil de contrôle sur le terrain.

Les outils de mesure nécessaires à la problématique carbone ne sont pas présents dans les ERP.

Les sources de données :
Mail, excel, les listings, des données dans les erp et des données sur le terrain.

Il faut un outil spécialisé pour gérer ces informations pour accélérer la collecte et pour agréger l’information.

L’outil présenté permet de collecter l’information de faire les traitements nécessaires et d’afficher les reusltats de manière synthétique sous forme de graphes ou de tableaux.

Ce qui est traité : ce qui est indiqué par la démarche carbone de l’Ademe.

  • Émission sur site (Energie et hors énergie)
  • Fret
  • Transport des personnes
  • Matériaux entrants
  • Emballage des produits vendus
  • Déchets
  • Utilisation des produits
  • Gestion de la fin de vie des produits

Le logiciel traite cette collecte de manière conviviale et ergonomique.
Gestion des droits d’accès notamment et identification de qui a rempli quoi.

Le total permet d’identifier le bilan carbone de certaines activités au sein de l’entreprise.

Conclusion :
Le programme de réduction de l’empreinte carbone est un programme à part entière.

Le plus compliqué est apparemment de communiquer sur cette opération et d’emporter l’adhésion des gens dans l’entreprise.

Question :
Exemples de réductions obtenues.
Les réductions par exemple dans l’activité hôtelière montrées en amont (branche française d’une entreprise US) : la direction marketing a obtenue 45% de réduction des émissions grâce à la dématérialisation des rapports annuels.
(Cet exemple est bien partiel et semble plutôt faire partie d’une réduction des coûts qu’une réduction des émissions de GES….).

 

Tags: , ,