A l’occasion du salon interclima + elec une présentation rapide des enjeux du smart grid par Thibaut Vitte de H3C énergie conseil suivi d’une présentation de la smart grid dans le contexte de l’éco quartier.

On remarque que 70% des logements neufs sont à l’électricité, chaque hiver nous battons de nouveaux records de consommation. Nous avons des réseaux vieillissants, des points de production très centralisée, une hausse du coût de production, des contraintes de pollution,

Il nous faut donc un changement de paradigme.

Le smart grid va pouvoir adresser tout cela. Néanmoins quand on parle de smart grid on parle de 2 infrastructures. Une infra structure pour le réseau électrique en lui-même et une infrastructure pour l’intelligence qui va permettre le pilotage.

On pourra avoir des fonctions clés comme l’auto réparation du réseau qui réagira pour contourner des trous accidentels dans la distribution mais surtout on verra des services innovants.

Pour cela on va utiliser un compteur communiquant et une energy box. Le compteur n’effectue que la mesure, de manière plus ou moins fine soit pour un point comme une famille, ou plus finement sur chaque point de consommation c’est-à-dire chaque prise dans le foyer, cela pour permettre des ajustements plus fins. Le compteur n’est intelligent que dans un environnement intelligent car c’est l’energy box qui effectue la gestion, le compteur ne faisant qu’obéir aux ordres comme par exemple une réduction temporaire de la puissance, une coupure pour sauvegarder le réseau d’un black out.

Chez ERDF on prépare le compteur linky qui rapatriera des infos de consommation la nuit et en journée effectuera des opérations de pilotage au profit des électriciens.

LinkyLe compteur linky : photo

Il disposera d’un port USB, d’un afficheur déporté, d’une prise permettant la connexion avec une energy box du fournisseur.

L’environnement tarifaire va se complexifier fortement, il va y avoir 10 indices tarifaires, la gestion des crêtes. Les tarifs vont prendre en compte les perspectives de production du réseau liées elles même à la température, à l’ensoleillement, à la saison et à votre consommation, vos habitudes concernant la machine à laver, l’utilisation d’objets consommateurs comme la télé, le home cinéma, le rechargement de la voiture électrique qui devra prendre en compte que le mercredi vous allez faire 100km pour accompagner les enfants au match régional au lieu des 14 km quotidiens pour aller à l’école et au supermarché.

Cela va entrainer une complexité accrue pour le client. Le pilotage pourra être automatique par l’energy box ou manuel par l’habitant du foyer réalisant lui même les prises de décisions.

Si je comprends bien il sera de possible au cours de sa soirée de devoir répondre à votre energy box à des questions du style :

« si vous acceptez de ne pas laver votre linge ce soir vous gagnez 5 euros OUI NON ?,

« si vous acceptez de n’avoir que 40 km d’autonomie dans votre voiture vous économiserez 10 euros, OUI NON ? »

« si vous accepter de cuire votre repas après 23 heure et prendre votre petit déjeuner avant 5h30 vous économisez 3,4 euros OUI NON ? »

« si vous reportez un bain à demain vous économisez 7 euros OUI NON ? »

« si vous voulez absolument le prendre maintenant vous pouvez économisez 3 euros en le prenant à 12 degré au lieu des 38 habituels OUI NON ? »

« Bon alors si vous insistez vraiment pour vous lavez, prenez une douche en 2min 43s je vous la fait à 2 euros ok ?  »

et d’un grand coup de point il écrasa l’écran de l’energy box qui se fendilla. Le système interne de la box détectant un problème demanda au réseau la coupure générale de l’habitation ! »….

En fait les energy box vont communiquer avec un serveur qui rajoutera une couche d’intelligence. Ces serveurs pourraient être dépendant des énergéticiens mais on pourrait aussi imaginer que ce soit des prestataires indépendant présent sur ce marché de conseil. Certaines société sont déjà formées en France pour cela, suivez mon regard.

J’imagine même que le marché des energy box sera ouvert à des société d’intelligence artificielle et en version 2 nous pourrons alors éviter le boitier psychorigide pour un choix plus large comme par exemple la suave Ernergaia qui au lieu de poser froidement les question usera de psychologie pour convaincre Jean Claude Convenant d’économiser.

Nous aurons alors des discussions plus proche de :

« Jean Claude j’aimerais beaucoup que vous prélassiez votre corps nu dans l’eau bouillante mais à ce prix je ne suis pas certaine que ce soit une bonne chose, je vous propose une douche jeudi vers 4h30 du matin »

« Jeudi, mais nous sommes lundi !!, moi le roi de la vente je ne peux décemment pas  arriver chez mes clients en sentant la langouste ! »

Oui Jean Claude mais votre bourse m’importe tellement que j’essaie de vous procurer le plus de chaleur pour un tarif serré comme mon string. D’ailleurs concernant vos slips j’ai annulé le lavage machine (300 kw) de cette après midi pour que votre fils puisse jouer à la playstation (400 kw). »

« Euh, mais je n’ai plus d’affaire propre moi ! »

« Jean jacques, Les femmes aiment les hommes qui sentent l’Homme, Sortez travaillez demain sans crainte mais évitez le métro aux heures de pointe »

etc etc

Autre notion amusante, la voiture électrique pourrait être utilisée comme point de stockage. Le stockage de l’électricité est un point crucial et la mise en place dans chaque foyer de capacité de stockage suffisante représente des montagnes de plombs.

Ainsi dans ce monde qu’internet avait déjà rendu complexe,  le pilotage énergétique ne va rien arranger…

il y aura un besoin de compétences nouvelles dans l’analyse et de pilotage à différents niveaux, pilotage de la maison, pilotage de l’appartement, pilotage du quartier, pilotage des bureaux, pilotage des usines, pilotage du réseau.

Pour avoir une vue plus globale de la smart grid il faut l’inclure dans le cadre de l’éco quartier dont vous pouvez lire quelques lignes ici.

 

Tags: , ,