Le ministère de l’industrie en la personne d’Eric Besson a annoncé début avril une prime à la casse des chaudières à gaz et quelques jours plus tard une prime équivalente pour les chaudières au fioul.

La loi n’est pas encore rédigé et les énarques qui les rédigent vont probablement s’arracher les cheveux sur une loi de communication qui a pour but de faire la une des journaux et non de régler une difficulté.

crédit flickr : http://www.flickr.com/photos/laszlo-photo/1753044950/sizes/z/in/photostream/

Communiqué de presse sur les chaudières fioul ici : http://www.minefe.gouv.fr/discours-presse/discours-communiques_finances.php?type=communique&id=5341&rub=1

Communiqué de presse sur les chaudières gaz : Introuvable sur le site du ministère. Est elle encore d’actualité ?

Problème : ca marche les journalistes (ceux des news tv que je regarde de loin; Itele, BFM, TF1, F2, F24 ou la presse généraliste) plongent dedans comme un bambin en vacances confiant dans ses brassards qui se jette dans la piscine : sans retenu, sans regarder autour s’il n’y pas un truc louche qui trainerait pas à la surface…

Cette prime sera donc pour le remplacement d’une chaudière (au fioul et apparemment au gaz) de plus de quinze ans

–          250 euros pour une chaudière à condensation

–          100 euros par une chaudière basse température

Important : cette prime n’est pas financée par le gouvernement mais par les vendeurs de matériels.

Il n’a pourtant échappé à personne que le crédit d’impôt a été raboté de 10% il y a moins de 6 mois.

Crédit d’impôt dont l’objectif est d’aider les français à remplacer leur vieux matériel de chauffage ou à réaliser des travaux d’isolation pour s’affranchir du choc énergétique à venir,  selon les objectif du Plan Bâtiment du Grenelle de l’environnement.

Petit rappel sur le crédit d’impôt il concerne les chaudières à condensation.

En 2011 le Crédit d’impôt est de 13% (15% pour 2010) sur une chaudière de maison individuelle qui pourra coûter aux alentours de 3000 euros cela représente 390 euros

Extrait de la brochure Ademe "Guides des aides 2011"

 

Si on ajoute les 250 euros de cette nouvelle prime on obtient 640 euros ce qui revient dans ce cas à 21% de crédit d’impôt…

Le crédit d’impôt est déjà une procédure papier à mettre en œuvre la vous en aurez une deuxième.

Ensuite pour une raison bizarre cette prime ne fonctionne pas pour les habitants en copropriété. Peut être qu’ils se sont dit qu’en étant à plusieurs dans le même bâtiment ils doivent se tenir plus chaud !

Ensuite comme toute démarche énergétique il convient d’abord d’isoler et ensuite de changer le chauffage. Pousser le gens à changer de chaudière au lieu de réaliser d’abord des travaux d’isolation et moins logique que d’isoler et éventuellement ensuite d’acheter une chaudière qui sera de plus petite puissance (donc moins chère) car des travaux d’isolations performants  entrainent une nette baisse de besoin.

Cette prime vient donc s’ajouter aux mécanismes mis en place par le plan bâtiment c’est-à-dire l’Eco Ptz et le crédit d’impôt sans être vraiment cohérente.

Rappelons que le plan bâtiment a pour but de rénover le parc entier de bâtiment du territoire et notamment d’amener une réduction de 40% de l’énergie consommé en 2020. C’est quand même le dispositif phare d’économie d’énergie du gouvernement.

Il aurait été logique que ces incitations ponctuelles pour amortir le prix du gaz ou du fioul y soient rattachées pour des raisons de lisibilité et de simplicité de mise en œuvre et d’économie de fonctionnement de nos administrations

Le simple fait d’avoir pour 2011, interdit le cumul de l’éco PTZ avec le crédit d’impôt entraine une complexification incroyable pour un particulier. Rajouter la prime à la casse en remet une couche.

Notre calculateur de subventions (ici dans sa version 2010, la version de démo 2011 n’est pas encore en ligne)  et très compliqué à comprendre dans sa version 2011 puisque les intéressés doivent se poser la question « Dois je profiter d’un prêt à taux zéro et renoncer au crédit d’impôt ou profiter du crédit d’impôt et emprunter à ma banque en payant les intérêts? »

Notre calculateur 2011 réalise les calculs mais quand je l’explique en AG les gens restent interloqués devant tant de complexité.

Pour les particuliers ils n’ont qu’à rajouter la question « et la prime à la casse pour ma chaudière est elle compatible avec mon ECO PTZ ou mon Crédit d’impôt? » Cette question a été éludé dans la présentation du dispositif mais comme la prime à la casse semble financée par les revendeurs elle devrait être compatible avec ces deux systèmes.

D’autant plus que par effet rebond le prix des chaudières se trouvera probablement soutenu par une telle prime. Ce sera donc générateur d’achats mais pas d’économies financières sur l’achat.

 

Tags: ,