En 1999 l’excellente émission « Arrêt sur images » avait réalisé un dossier sur la communication et le nucléaire civil avec un éclairage sur l’origine du nucléaire civil.

Cette émission sur la est maintenant en accès libre via le site d’arrêt sur images.net

Ici à VertDurable on s’est dit que ça serait bien de vous faire gagner du temps alors rendez vous directement à la minute 14 et jusqu’à la 27. En 13 minutes vous connaitrez le fond de l’histoire et pourrez briller en société lors des diners en villes ou des pique niques à la campagne.

  • Comment la décision a été prise sans débat
  • Pourquoi il n’y a pas eut de loi ?
  • Y avait il des contre poids à EDF ?
  • La commission PEON
  • La décision n’a-t-elle pas été prise pour cacher un remaniement ministériel ?
    ( 2 fois la question a été posée jamais de réponses dans le reportage)
  • Comment le débat au parlement a été court-circuité
  • Comment en 1981 les socialistes ont annulé le débat prévu.

pas mal en 13 minutes ! non? Cliquez ici pour aller sur le site d’arrêt sur images.net

Un exemple du sovietisme d’EDF à l’époque avec des phrases étonnantes comme celle de Marcel Boiteux alors Président d’EDF « Sitôt qu’on considère qu’un expert est pro-nucléaire on considère qu’il faut en trouver un autre qui ne connait pas » !! voila une certaine vision d’un débat pluraliste.

Pierre Messmer nous montre aussi un exemple du superbe art de la manipulation de l’époque

A la question de Cavada (déjà à l’époque !) « N’est ce pas pour cacher un remaniement ministériel ? »
il répond par une reformulation  « vous me posez la question du pourquoi et comment ce plan nucléaire civil et je vais vous répondre« .  Ben non mon garçon c’était pas ça la question !

Est ce que les journalistes se faisaient réellement berner ou était-ce un moyen de nous faire croire qu’il faisaient leur boulot que de poser la question mais de ne jamais demander la réponse ?

Si vous regardez le reportage en entier , vous aurez un frisson dans le dos en vous apercevant que le responsable de la commission de sureté nucléaire en 1998 à l’époque de l’affaire des wagons contaminés est le même qui aujourd’hui à parlé de Fukushima. De quoi nous laisser un peu suspicieux quand on voit dans le reportage comment cela s’est passé à l’époque (10 premières minutes).

 

 

 

 

Tags: