Le 4 Juin 2015, Jeremy Rifkin était à Paris pour intervenir à une session décentralisée du World Forum de Lille sur l’économie sociale et collaborative.

Ouverture de la journée Par Philippe Vasseur ancien Ministre, Président du World Forum et de la CCI de Lille qui a rappelé quelques points clés avant de laisser la parole à l’invité.

  • Dans 40 Ans le PIB aura doublé. Est-ce tenable ? Pour des questions environnementales ou énergétiques ce ne sera pas possible.
  • Les bouleversements technologiques sont exponentiels. Il y a 25 ans internet n’existait pas et le monde a été bouleversé en 15 ans.
  • L’économie collaborative est un des éléments qui va nous permettre d’avancer ces prochaines années. Il vaut mieux être dans le peloton de tête que de subir.

Puis pendant 1h30, le prospectiviste américain a déroulé les thèmes qui lui tiennent à cœur et repris dans ses derniers bouquins, La troisième révolution industrielle, L’économie collaborative à cout marginal zéro et l’évolution de la biosphère ( titre de livre).

Voici quelques notes de son intervention, de quelqu’un qui a une vision positive de l’avenir (sinon vous pouvez regarder la captation vidéo de 1h12 ci-dessus.)

«Le PNB est en baisse partout sur la planète, la productivité atteint un plateau, nous commençons à voir le crépuscule de l’ancienne économie, et le lever de soleil d’une nouvelle économie dans les 20 prochaines années. »

3 technologies émergent et vont fusionner.

  • Nouvelles communication technologie
  • Nouvelles source d’énergie
  • Nouveau mode de transport

La fusion des trois change la manière de produire et de consommer.

Communication

L’électricité a donné le téléphone, le téléphone a permis la communication longue distance à la même époque le train a permis le transport des marchandises. Les deux combinés ensemble ont permis la transformation de l’économie vers la seconde révolution industrielle.

En 2007 le prix du pétrole a augmenté avant la chute de la bourse, personne n’y a fait attention.

Aujourd’hui tout dépend du pétrole !

  • Pharmacie
  • Fibres textiles
  • L’énergie
  • Les engrais agricoles

Et tous ces prix vont augmenter. Notre économie n’est pas construite sur un pétrole cher. Les conséquences seront difficiles.

Jérémy Rifkin aime a rappeler qu’il fréquente tous les président de la planète : Angela Merkel, il l’a rencontré, elle l’a écouté, … et il l’a convaincu. A la fin de son entretien, elle a pris des décisions radicales. C’est comme ça, selon Jeremy Rifkin, que l’Allemagne s’est engagé profondément en faveur du renouvelable, (même si son refus du nucléaire laisse l’Allemagne pour l’instant fortement dépendante du charbon et avec un bilan carbone peu performant).

En Allemagne l’internet converge vers l’énergie le transport et la communication.

Nous sommes au début de la construction d’un nouveau noyau constitué par l’internet des objets. Tous les capteurs des différents objets sur la planète vont être connectés. Dans les champs, dans le sol, dans les ports, sur les routes, dans nos maisons, dans les voitures, dans les magasins, dans les usines, tous ces capteurs envoient ou vont envoyer des données en temps réel.

En 2030 toutes les machines seront connectées et nous aurons un nouveau défi auquel répondre :

Comment gérer toutes ces données ? Qu’en est-il de la neutralité politique sur cet échange de données ? Des monopoles commerciaux, du cyber crime, du cyber terrorisme ? Mais si nous assumons que nous arriverons à gérer les aspects négatifs nous jetterons les bases d’un monde nouveau.

Nous avons 3 milliards de personnes connectés Aujourd’hui les chinois savent produire un smartphone pour 25 dollars ! Tout le monde peut se connecter à l’internet.

Toutes les compagnies seront connectées, à cout marginal zéro.

Coût marginal zéro

De ces données chacun peut extraire les données et les analyser a un cout marginal zéro. Cela nous fait rentrer dans l’ère de l’économie collaborative.

Le capitalisme a donné naissance à l’économie collaborative. C’est la première alternative au capitalisme.

Si les parents éduquent les enfants on constate dans la vie que les enfants transforment les parents. Il en sera de même pour l‘économie collaborative, Issue du capitalisme elle va le transformer petit à petit. Ils seront côte à côte, au moins au début dans un système hybride ou chacun tire profit de l’autre. Ils devront partager la scène.

Nous avons vu l’effet du cout zéro qui court-circuite les intermédiaires.

La musique est aujourd’hui a coût marginal zéro. N’importe qui peut créer et mettre en ligne sans frais, et toucher des milliards de personnes.

Tout le monde peut partager avec la planète entière à coût zéro ses réalisations, formations, savoir faire, idées sur Youtube.

Un secteur entier a été révolutionné dans l’information la communication, le cinéma, et l’artiste s’est rapproché de ses spectateurs.

Il y a des milliers de startups qui partagent des contenus pour grandir les unes avec l’aide des autres.

Mais nous ne pensions pas que ce que le coût marginal zéro de l’industrie numérisée/virtuelle passerait dans la vie réelle. Mais aujourd’hui on peut partager sa voiture a cout pratiquement nul, les routes sont utilisables à cout pratiquement zéro.

En 2040 l’Allemagne sera convertie à 100% aux énergies renouvelables (NDLR : à ce moment les politiciens français se réveilleront peut être)

Les coûts fixes de la production solaire sont décroissants comme les ordinateurs. Chaque jour 27% de l’énergie l’électricité allemande est « gratuite ».

Comment les anciennes technologies vont pouvoir s’adapter à ce nouveau monde ?

A priori les anciennes ne vont pas s’adapter elles vont créer elle-même des modèles différents avec qui elles cohabiteront.

La chine a annoncé un plan de 8 milliards de dollars d’investissement dans un nouvel « internet de l’énergie ».

Dans le monde de demain, tout le monde produira de l’électricité facilement à coût zéro et pourra la stocker, l’utiliser, la revendre. Des algorithmes prendront en charge la gestion, la distribution, le stockage, l’achat la vente.

Les grandes compagnies de l’énergie ont pour certaines, compris le changement, EON GDF SUEZ, ont changé de mode. GDF SUEZ passe au modèle de fourniture de services et non de vente d’énergie ; Elles vont délivrer un service et non des kWh. Elles sont déjà aujourd’hui sur des contrats de performances énergétiques.

Dans ce modèle le capitalisme sera obligé de vivre avec de l’économie collaborative comme par exemple les coopératives de production de l’énergie.

 Les jeunes

Les jeunes veulent un service et non plus forcément la propriété, c’est l’économie collaborative. Dans peu de temps avoir une voiture sera pour les collectionneurs.

Le Nevada vient d’autoriser la circulation de véhicules à conduite automatisée sur ces routes. Ce n’est plus du futur, c’est du présent.

Les études montrent qu’une voiture « collaborative » supprime environs 50 voitures individuelles. L’automatisation du transport va éliminer le nombre de voiture mais la mobilité va plutôt être améliorée.

 La rénovation :

9 bâtiments sur 49 ont été rénovés en Allemagne !

Nos émissions de GES Gaz a effet de serres viennent pour :

  • 1/3 du transport
  • 1/3 des bâtiments
  • …..1/3 vient de la viande rouge et il nous faudra modifier notre mode de vie en conséquence. Ce chiffre est peu connu ou communiqué mais c’est une réalité

Les véhicules seront partagés et ils fonctionneront aux piles à combustibles et ils rejettent de l’eau…

Coût marginal zéro sera la règle pour le solaire et éolien. Et ce ne sera pas la fin de de l’économie du transport.

 Le logement

Maintenant on partage aussi son logement a coût marginal zéro. AirBnB n’est rien d’autre. L’an dernier le site a réduit de 1 million le nombre de nuitées des hôteliers New-Yorkais à cout marginal zéro. Il n’a rien couté aux propriétaires qui ont loués leur chambre de les mettre en location.

Jeremy Rifkin fourni un autre exemple qui fait particulièrement réfléchir.

L’économie collaborative des jouets

Avant, chaque enfant recevait à noël un jouet qui lui appartenait. Le Père noël ou ses parents lui donnait. Il allait aimer ce jouet qui n’appartenait qu’à lui. C’est comme ça que nous avons été éduqués même si nous devions apprendre à partager.

Aujourd’hui l’histoire est différente. La propriété n’est plus importante. Avoir un jouet devient une expérience agréable l’enfant prend soin du jouet mais ce même jouet a été acheté d’occasion sur internet il a déjà une histoire avec un autre enfant qui en a profité a passé des moments heureux de jeux. Et après cet enfant d’autres enfants pourront en profiter encore. Cette histoire émotionnelle qui se rajoute à l’objet va modifier les comportements.

Cette première expérience de vie collaborative va influencer les comportements d’adultes de ces enfants [NDLR : Mais peut-on imaginer aujourd’hui quel en sera les résultats ?]

Cette expérience est une bonne manière d’expérimenter une vie entre les deux mondes capitalistes et collaboratifs pour les jeunes.

 Les infrastructures.

Si le cout marginal est zéro c’est aussi parce qu’il y a déjà une infrastructure et dans le monde l’énergie décentralisée de demain il faudra une infrastructure adaptée pour gérer cela

Et effectivement il faudra payer pour la construire [NDLR : c’est le sens des milliards d’euros que dépensent chaque année les allemands dans leur facture d’achat d’électricité, pendant que nous restons assis à critiquer leur électricité chère…]. Mais une fois l’infrastructure en place son utilisation ne change pas de coût qu’il y ait peu ou beaucoup de producteur d’énergie sur le réseau. [ NDLR : parallèle avec Youtube c’est une approximation simplificatrice mais vu de l’angle utilisateur, les conditions d’utilisation ne changent quasiment pas depuis les débuts de Youtube et aujourd’hui].

Quand les infrastructures d’une activité existent il n’y a ensuite plus de limite au partage. Cette économie du partage pourra se répandre dans tous les secteurs d’activité.

La prochaine étape c’est la construction d’un internet des objets et de l’énergie à travers toute l’Europe.

L’histoire se répète-t-elle ?

Après l’Europe de l’énergie CECA de l’après-guerre (charbon acier) les européens vont se réunir pour construire un nouvel espace économique commun.

Depuis 2007 nous avons investis en Europe 700 milliards mais dans de mauvais projets de la seconde révolution industrielle. Il suffirait de basculer 25% de notre budget dans des infrastructures de la troisième révolution pour nous faire basculer dans un nouveau modèle en 25 ans.

La Région Nord Pas de Calais a commencé avec son plan d’investissement de la troisième révolution industrielle. La région Nord a commencé avec un plan d’investissement dans la rénovation.

Puis continuera avec une infrastructure de la gestion de l’énergie (ERDF a annoncé sa participation en ce sens) ces investissements seront en partie financés par les économies d’énergie. Tous les collèges du Nord Pas De Calais auront une imprimante 3D pour les enfants et la famille ! Ce sera la première région du monde à faire cela.

Le risque climat 

Notre économie a profondément changé les cycles de l’eau sur la planète or la cycle de l’eau c’est toute notre vie qui en dépend.

Nous voyons de plus en plus de phénomènes extrêmes que ce soit des inondations ou de la sécheresse. La Californie (lire l’article édifiant du monde sur la sécheresse du printemps 2015 ici) n’a plus d’eau le Pakistan n’a plus d’eau

Notre écosystème n’arrive plus à suivre, et dans l’histoire de la planète les changements des cycles climatiques ont entrainé une extinction des espèces. N’oublions pas que 99, 9% des espèces qui ont habité la planète n’existent plus aujourd’hui. Cela pourrait arriver à l’homme de la même manière…..

Aujourd’hui la productivité stagne à 15%. En l’état actuel de notre technologie et de notre modèle économique nous ne pourrons aller plus loin. Seul un changement de modèle nous permettra d’aller plus loin.

 La coopération Franco-Allemande

La France a besoin de rejoindre l’Allemagne dans le projet commun d’un internet de l’énergie. Nous devons commencer un nouvelle Europe verte et numérique. Le reste de l’Europe suivra puis la méditerranée. « J’espère que la France saura convaincre à la prochaine conférence sur le climat ».

En pariant sur un modèle économique du futur ou il faudra gérer du service et non vendre pour vendre.

La technologie est neutre, pour le meilleure et pour le pire, c’est à nous d’apprendre à gérer les aspects négatifs, à mettre en place les structures pour nous protéger des aspects néfastes.

 Les jeunes

Les jeunes voient la planète comme un espace unique. Ils appréhendent les liens entre environnement et mode de vie.

Ils font le lien entre leur alimentation et la déforestation à l’autre bout de la planète (ce semble évident mais rappelez-vous qu’il y a 40 ans c’était totalement inenvisageable).

Les jeunes nous poussent à voir les choses d’un point de vue global ou tout est interconnecté. »

———-

cette session était précédé d’une rapide introduction de la SNCF hôte des lieux et qui a pu présenter ses démarches dans l’univers collaboratif :

  • Voyages sncf
  • Nouveau site de service…
  • Développement d’une offre de transport porte à porte connecté.
  • Watt mobile : location de véhicule électrique en gare scooter ou voiture dans plus de 20 gares en France
  • IDvroom : consacré au co voiturage notamment dans les transport quotidiens avec ou sans le train.
  • Initiative de panier fraicheur avec des AMAP dans les gares
  • Travail sur la démobilité : avec des tiers lieux pour le travail coworking et hébergement de startup.

 

 

Tags: , , , , , ,