Un petit tour à la cantine cette semaine pour assister à la présentation Cleantuesday du mois consacrée à la capture du CO2.

Geogreen propose un accompagnement dans la mise en place de solution de stockage dans un processus industriel : Vous avez une usine et vous voulez intégré un récupération du C02 lors du process et le stocker sous terre GeoGreen est le partenaire qu’il vous faut.

Veolia partenaire de Geogreen se penche sur l’identification et la certification des sites de stockage.

Le monitoring des sites de stockage est donc un nouveau métier dans lequel Veolia souhaite se lancer.

Veolia a beaucoup travaillé sur le bassin géologique parisien pour identifier les lieux de stockage potentiel.

Il existe dans cette zone des poches souterraines argileuses qui peuvent prétendre a être de futur zone de stockage de CO2 en raison de leur capacité de barrière d’étanchéité.

(Veolia c’est 100 000 personnes autour du monde et 44 MT de C02 émises chaque année.)

Les techniques d’injection sont proches des techniques pétrolières et les informations nécessaires sont obtenues de la même manière que lors de recherches pétrolières même si les indices de pétroles ne sont pas les même que ceux des zones de stockage.

Il faut prouver que la CO2 peut rester là pendant plusieurs dizaines d’années et bien que les géologues  aient identifié des zones qui correspondent à ces critères le passage sur le terrain donne parfois des surprises aussi la présentation faisait profil bas.

Il ne faut pas non plus négliger les risques sur la santé comme par exemple l’influence sur les nappes phréatiques profondes ou le fait que le CO2 soit stocké avec d’autres déchets chimiques gazeux mélangés.

J’ai noté que la réglementation est encore en élaboration. Il n’existe pas de normes à « proprement » parler sur ce sujet.

La question des fuites est revenue souvent au cours de la soirée. Est-ce qu’un réservoir souterrain de CO2 qui fuit c’est dangereux ? Disons que déjà ça fait mauvais genre si vous prétendez stocker. Et les fuites de CO2 pourraient entrainer la fuite.. des clients.

Le retour dans l’atmosphère du CO2 est il si dangereux ? pas de réponses à ce sujet.

Le marché du stockage du CO2 apparait comme un marché de transition entre notre époque si carbonée et un monde futur ou le pétrole aura  perdu sa prépondérance et ou l’émission de CO2 sera devenu un sujet d’histoire au BAC.

Autrement dit une étanchéité imparfaite après quelques décennies auraient des conséquences pas forcément catastrophique sauf si le volume était tel qu’il en deviendrait à nouveau un risque pour le climat.

Il ne s’agit donc peut être pas de garantir le stockage pour 1000 ans mais 50 à 100 ans le temps de cette transition.

La marché du CO2 est libre et le prix de la tonne de CO2 est assez faible (de l’ordre de 15 euros) néanmoins il devrait remonter car si le marché ne fera pas l’objet d’encadrement supplémentaire, la réglementation concernant les émissions continuera de se durcir donnant aux solutions de stockage du CO2 tout leur sens économique.

L’intérêt est pour l’industriel d’éviter des amendes ou revendre son CO2 stocké sur le marché de la compensation. Le stockage du CO2 a donc vocation à être une ligne de profit pour ceux qui arrivent à l’intégrer dans leur process..

Notons que cette réunion était consacré au solution de stockage et non pas aux solutions de capture du C02. Mais ces entités, VOELIA et GEOGREEN, ont mis les moyens en place pour accueillir les start up technologiques qui viendraient se positionner sur ce marché.

VEOLIA a mis en place un programme de soutien au start up pour soutenir le développement de solutions encore peu mature sur le sujet et d’autres sujets auquel le groupe peut s’intéresser. Il s’agit du Veolia Innovation accelerator capable de vous répondre en une semaine pour vous dire si ca rentre dans le périmètre et de vous proposer un mode de partenariat/investissement en 12 semaines.

Une journaliste américaine a terminé l’intervention par un point sur les cleantech en Californie. vous apprendrez que la loi sur l’économie verte a peu de chance de passée en effet elle contient en contrepartie des efforts demandés une  dérogation sur les forages pétroliers en eaux profondes… l’affaire de BP va donc finalement faire capoter le passage de cette loi car cette dérogation semble avoir du plomb dans l’aile.

Autre informations 2/3 des sénateurs républicains qui se présentent au élection de renouvellement partiel qui a lieu en novembre affirment ne pas croire au réchauffement climatiques.. (Malheureusement je n’ai pas la source de cette information qui est donc à prendre avec des pincettes.)

Néanmoins les cleantech prospèrent dans la silicon valley. Transport biocarburant et smartgrid sont les secteurs les plus porteurs. L’armée s’intéresse de très prés au bio-fuel et investi dans la recherche.

La Californie est un des rares états a avoir voté des loies sur le climat et vise notamment à imposer 33% d’énergies renouvelables pour 2018 pour les producteurs d’électricité. il existe d’ailleurs un référendum pour faire suspendre la loi prévue sur le climat pour 2012 avec comme argument que cela coutera cher en argent et en emploi à l’état.

 

Tags: , ,