Ce samedi 20 mars la FNAIM île de France organisait les 12° entretiens franciliens de l’immobilier sur le thème  « Le développement durable en copropriété : obligations ou opportunité ? ».

Voir une grande organisation professionnelle immobilière consacrer sa grand-messe annuelle au développement durable et donc aux nouvelles lois issues du plan bâtiment du Grenelle de l’environnement est un signe positif.
Cela annonce-t-il le début des grandes manœuvres parmi les professionnels de la gestion immobilière ?
Rappelons que dans le cadre du Plan bâtiment ce sont 400 000 logements par an qui doivent être rénovés à partir de 2012.

Entretiens annuels FNAIM Ile de France

Le public était au rendez vous, peut être 200 personnes, une moyenne d’âge plutôt élevée, un public peu courant sur le sujet du développement durable.

Fnaim IDF

Quatre tables rondes ce sont déroulées avec des interventions de professionnels qui ont présentés les enjeux dans chacun des domaines.

– Eaux et Déchets
– Enveloppe du bâtiment
– Énergies
– Subventions et aides fiscales

Les présentations étaient inégales et les points clés de la gestion des déchets ou de l’économie d’eau n’ont pas été suffisamment abordées.

L’enveloppe du bâtiment a fait l’objet d’une présentation détaillée avec des exemples concrets bien que parfois un peu trop commerciale.

La table ronde Energies a permi un tour rapide du sujet et des subventions que l’on peut trouver. La encore seul une entreprise commerciale est intervenue ce qui transformait l’intervention en présentation commerciale plus que d’information.

La séance consacrée aux aides et subventions nous a permis de découvrir l’aide de la ville de Paris qui fourni un diagnostic gratuit aux immeuble du 13° arrondissement de Paris construits entre 1948 et 1980.

La complexité des aides rend la présentation exhaustive compliquée et il a été maintes fois rappelé de se reporter aux Espace Info Énergie pour obtenir un conseil personnalisé.

la FNAIM Ile de France devrait mettre un certain nombre d’information sur son site dans les semaines qui viennent.

L’assistance a été interdite de question purement et simplement. Seuls deux représentants de sites internet immobiliers ont eut le droit de poser des questions d’internautes !! De plus la timing aurait gagné a être respecté ce qui aurait permis à la salle de poser quelques questions et à une centaine de personnes de ne pas patienter pendant 30 minutes devant des portes fermées….

Ces quelques défauts ne doivent pas obérer le fait que ces journées marquent une prise de conscience dans le monde des syndics immobiliers qui – pour ceux rattachés à la FNAIM IDF – trouveront un soutien logistique fort utile sur ce sujet si complexe.

 

Tags: ,