Aujourd’hui nous rencontrons Frédérick Fontaine, fondateur de Atiane Energy bureau d’étude thermique situé à Nice.

Cet article fait partie d’une série consacrée aux prestataires de la rénovation écologique voir la note en fin d’article.

Fréderick Fontaine, ingénieur de formation, a fondé le cabinet en avril 2010 suite à une requalification professionnelle dans le cadre d’un congé individuel de formation, qui lui a permis de suivre un mastère en énergies renouvelables à l’antenne de Sophia Antipolis de l’Ecole des Mines Paris  avec une spécialisation dans le photovoltaïque de 4 mois en Angleterre.

L’entreprise compte aujourd’hui 3 personnes.

Il a eut de suite l’opportunité  de mettre à profit ses nouvelles connaissances en décrochant dans le cadre de la formation, une mission sur l’identification du  potentiel en énergies renouvelables la Plaine du Var dans le cadre du projet Eco Vallée.

L’Eco vallée de la plaine du Var est un gros projet d’aménagement avec une orientation développement durable et orienté « Cleantech » c’est-à-dire avec l’idée de développer une activité économique d’entreprises spécialisées dans les technologies propres et orienté écologie. Les autorités se sont fixés comme contrainte d’utiliser au maximum les énergies renouvelables, notamment le grand stade sera recouvert de panneaux solaire et produira beaucoup plus qu’il ne consommera. La description complète du projet se trouve ici sur le site de la ville de Nice :

http://www.nice.fr/Collectivites/Les-grands-projets/Creation-de-l-OIN-de-la-Plaine-du-Var

Une fois l’entreprise créée elle a pu répondre à des appels d’offres autour de la thermique et des énergies renouvelables.

Les domaines d’activité du cabinet sont :

–          Bien évidemment les audits thermiques ou études énergétiques pour la rénovation des  copropriétés et pour les collectivités locales sur lequel nous allons revenir.

–          Le conseil aux collectivités locales en matière de politique énergétique.

–          La constitution de dossiers techniques pour le CSTB pour les fabricants de matériel photovoltaïque. Une prestation à la croisée de la technique et du monde administratif que le fondateur connaît bien.

–          La réalisation d’études de faisabilité de centrales photovoltaïque pour les entreprises et collectivités (centrales au sol, centrales sur toitures).

–          Les études réglementaires pour des bâtiments neufs, notamment BBC.

Le label BBC (pour Bâtiment Basse Consommation) récompense les projets ayant les plus hautes performantes énergétiques actuelles. Il préfigure la future réglementation thermique RT 2012 qui sera applicable pour tout bâtiment résidentiel dont le permis de construire est déposé après le 1er janvier 2013.

« Nous souhaitons également développer l’accompagnement des architectes qui devront faire appel à un Bureau d’étude des la phase de conception avec l’application de la nouvelle réglementation thermique 2012 (Bâtiment Basse Consommation). » Commente l’énergique entrepreneur.

C’est une palette de service assez large mais qui correspond aux missions déjà réalisées par cette jeune entreprise.

Comment se sont déroulés les premiers mois de création d’entreprise ?

L’entreprise a également remporté un appel d’offre auprès du Conseil Général des Alpes-Maritimes sur le programme de sécurisation électrique du département  en développant les ENR et promouvant la maîtrise de l’énergie pour aider le département à sortir de son impasse électrique dans laquelle il se trouve actuellement.

http://www.ecowatt-provence-azur.fr/pourquoi-ecowatt/une-alimentation-electrique-fragile.php

http://www.cg06.fr/fr/le-cg06/les-grands-projets/securite-electrique-paca/securite-electrique-en-paca/

Notre interlocuteur a donc une bonne vision des enjeux énergétique du département. De quoi convaincre des copropriétaires de se lancer dans une rénovation thermique de leur habitation…

Comment abordez-vous les audits thermiques pour les copropriétés ?

Malgré leur intérêt, les audits  énergétiques en copropriété sont un challenge pour les prestataires !

Nous avons pu constater que les habitants sont assez réfractaires à l’idée d’acheter du conseil.

Les gens ont du mal à comprendre qu’a la fin de la prestation ils n’auront pas le moindre clou de planté ou le moindre travail de fait.

Ils ont pris l’habitude d’avoir du conseil gratuit auprès des fournisseurs.

Je bataille pour leur expliquer que s’ils consultent un fournisseur d’électricité pour savoir comment consommer moins on leur vendra une solution électrique, s’ils consultent un fournisseur de gaz ont leur proposera une solution au gaz et ainsi de suite.

Et cela malgré le coût dérisoire de l’audit thermique de quelques dizaines d’euros par copropriétaire après subvention ADEME.

Précisons que dans les Alpes Maritimes, comme dans Paris intra muros, l’audit énergétique d’une copropriété est subventionné à hauteur de 70%.

Je ne crois pas à un mouvement de fond sur la rénovation énergétique. Il faudra une contrainte plus qu’une subvention. Pour les ascenseurs on a fait une loi, pour le plomb, l’amiante etc. à chaque fois une loi contraignante a déclenché le mouvement.

Le DPE collectif sera mis en place à partir de janvier 2012 et les copropriétés auront 5 années pour le réaliser. Il y a de fortes chances que la plupart attendent le dernier moment.

Mais quand cette loi sera en application, les subventions seront probablement supprimées…

De même pour le solaire, plus les gens attendent plus les subventions diminuent et plus le retour sur investissement sera long.

Exemple de bâtiment pour lequel ATIANE Energy a réalisé l'étude thermique

Quelle est votre méthodologie pour procéder à un audit énergétique et thermique d’une copropriété ?

Voici les différentes étapes :

  • Visite du bâtiment en compagnie d’un représentant
  • Visite de quelques appartements
  • Récupération des plans du bâtiment idéalement

Ensuite nous intégrons cela dans notre moteur de calcul pour construire une représentation théorique du bâtiment.
Comparaison avec la réalité : les consommations sont comparées pour identifier les écarts et les traiter.Les écarts peuvent venir de deux choses :

–           ce qui est lié a l’usage : les utilisateurs sont plus ou moins économes sur ce point / ou
–          ce qui est lié à la structure du bâtiment et qui n’aurait pas été décelé à la visite.

  • A partir de là nous proposerons des travaux d’amélioration concernant :

–         Le bâti :

Notamment l’isolation extérieure, l’isolation en sous face du bâtiment si possible (au niveau du plafond du parking), l’isolation des toitures ou plus fréquent dans la région, des terrasses et des doublements etc.

–         Les équipements :

Les équipements peuvent être plus économes. Par exemple nous avons eu l’occasion d’étudier des ascenseurs avec récupération d’énergie. Ces ascenseurs récupèrent de l’énergie quand ils descendent et elle est réutilisée quand ils remontent, alors que jusqu’à présent on dépensait de l’énergie pour freiner la cabine. On cherche à améliorer l’efficacité énergétique, c’est –à-dire diminuer les consommations énergétiques à confort au moins équivalent sinon amélioré la plupart du temps (notamment sur le chauffage ou les surchauffes d’été).

Ensuite :

  • Présentation aux membres du CS (conseil syndical)
  • Présentation en AG.

Nous proposons des plans de travaux sur une ou plusieurs années.

Accompagnez vous les copropriétés qui auraient décidé de se lancer ?

Effectivement nous comptons proposer ensuite de l’assistance à maitrise d’ouvrage.
Pour :

  • La mise en œuvre,
  • La recherche de prestataire,
  • La mise en concurrence des entreprises,
  • Le choix du prestataire.
  • Le suivi et l’acceptation des travaux.

Nous réfléchissions aux moyens de faire un plan de travaux qui respecte la capacité financière des copropriétaires. Notamment avec des solutions temporaires lors de programmes de travaux s’étalant sur plusieurs années.

Par exemple, Comment remplacer temporairement une chaudière défaillante en sachant qu’après des travaux d’isolation susceptible d’être réalisés ultérieurement, la capacité de la chaudière sera excédentaire et représentera un surcout d’entretien et un achat surdimensionné. ? Des possibilités de location sont envisageables.

La région dispose malgré tout d’un climat privilégié. Ressentez vous une forte motivation pour réaliser de tels travaux ?

Selon moi les critères de motivation sont les baisses des charges, l’amélioration du confort, la valorisation patrimoniale (amélioration de la classe énergétique), le tout soutenu par des mécanismes de financement très intéressants (éco prêt à taux zéro, subventions Ademe, crédits d’impôts).

Les critères de développement durable ne sont pas encore primordiaux.

Par contre dans la construction neuve nous travaillons sur différents projets de maisons BBC, ce qui nous donne une bonne vision des enjeux futurs de la construction. Comme je l’ai dit nous souhaitons collaborer encore plus avec des architectes pour la construction de maisons performantes.

Et quels sont selon vous ces enjeux du futur ?

C’est à mon avis sur l’eau chaude sanitaire que tout va se jouer.

En effet dans les bâtiments BBC on arrive à quasiment supprimer l’énergie nécessaire au chauffage et 40% des consommations d’énergie viennent de l’eau chaude sanitaire (eau chaude SdB et cuisine).

Les énergies renouvelables comme notamment le solaire thermique sont bien adaptées à la région.

Avoir un habitat sain c’est aussi réfléchir aux matériaux utilisés.  Les composés organiques volatiles, les formaldéhydes, toutes ces choses n’ont plus leur place dans un habitat orienté développement durable.

Exemple de bâtiment pour lequel ATIANE Energy a réalisé l'étude thermique

La rénovation énergétique a-t-elle quelques spécificités dans la région ?

Dans la région nombre de propriétaires ne sont pas présent toute l’année, et les bâtiments peuvent avoir un usage différencié au cours de l’année.

Vides donc avec peu de besoin en chauffage en hiver et occupés en été,  avec des besoins supplémentaires d’eau chaude l’été.

Et de plus la notion de copropriété est parfois galvaudée avec des copropriétaires qui voudraient ne pas payer leurs charges de chauffage sous prétexte qu’ils ne sont pas là en hiver….. de même pour les charges d’électricité des parties communes.. ou d’ascenseurs !.

C’est une évolution que je trouve inquiétante. Les gens sont peu solidaires alors qu’il s’agit pourtant de leur propre patrimoine.

De plus je suis parfois surpris des contestations de nos conclusions techniques sur des bases très subjectives.

Et pour terminer, voici notre habituelle question :

Quel conseil donner aux propriétaires qui recherchent un bureau d’étude ?

  • « Je recommande tout d’abord aux propriétaires de se lancer dans le BES, Bilan énergétique simplifié tel qu’il est proposé par l’ARC ».

(http://www.unarc.asso.fr/site/gerer/0209/bes.htm lien de téléchargement du BES en bas de la page)

« Il permet aux copropriétaires de s’accoutumer au sujet et d’avoir un premier avis sur leur propre bâtiment. Idéalement c’est un de ceux qui ont réalisé ce BES qui pourra être l’interlocuteur du Bureau d’étude et tant qu’à faire, il faudrait un propriétaire occupant. »

  • Pour les alpes maritimes, depuis le 1er janvier 2011 il est obligatoire d’avoir une certification OPQBI. La notre est en cours.
  • Ne pas hésiter à demander le CV des thermiciens
  • Demander une offre sur la base du Bilan Énergétique Simplifié. C’est à la fois une bonne base de départ pour le bureau d’étude et c’est un moyen de voir si le bureau à personnalisé son offre.

Nous remercions Frédérick Fontaine pour ces quelques conseils

Vous pouvez contacter l’entreprise ici :

http://www.atiane-energy.com/Contact/Atiane-Energy.html

Note déontologique

– Cet article fait partie d’une série d’interview de professionnels du bâtiments et d’énergies renouvelables.
– Le point de vue présenté ne reflète pas forcément celui de la rédaction de VertDurable.
– La présentation de la société n’a fait l’objet d’aucune rémunération.
– Les liens vers les sites des professionnels ne sont pas rémunérés ou payants.
– Nous réalisons le choix des photos.
– Si vous êtes un professionnel de la rénovation « durable » et « nouvelles » énergies votre témoignage nous intéresse, contactez nous.

 

Tags: , , , , ,