Le cabinet Pascal Tchengang est un jeune cabinet installé dans l’est parisien avec qui nous avons parlé de l’audit thermique et énergétique.

Il est agréé Promotelec et est habilité a accompagner une copropriété sur sa rénovation HPE/BBC

Cet article fait partie d’une série consacrée aux prestataires de la rénovation écologique voir le disclaimer en fin d’article.

L’audit thermique est une étude complète sur les performances énergétiques de votre bâtiment et n’est pas le DPE (diagnostic de performance énergétique) qui lui sert à une transaction immobilière ou la mise en location d’un bien.

L’audit ou étude thermique ne peut servir à une transaction ou une mise en location si ce n’est pour montrer à l’intéressé la performance du bâtiment.

Le DPE fera lui l’objet d’un affichage obligatoire dans les petites annonces immobilières au premier janvier 2011. (un peu comme l’indice CO2 pour les voitures) Un mauvais indice sera directement visible et déclenchera surement une prise de conscience chez les acheteurs ou les loueurs.

L’étude est beaucoup plus lourde et se fait en vue d’une rénovation qui permettra donc de faire des économies, de réduire son empreinte carbone et donc d’augmenter la valeur de votre bien immobilier.

Pour notre interlocuteur, la petite entreprise aura plus de temps à consacrer à une petite ou moyenne copropriété que le grand bureau d’audit qui enchaine les dossiers à la chaine.

Notons que P. Tchengang intervient dès à présent avec la caméra thermique pour faire l’audit de bâtiments neufs existants qui ont parfois des déperditions.

Seule la caméra thermique peut clairement identifier les malfaçons dans le montage des matériaux  et mettre les différents corps de métiers d’accord…

L’audit thermique en copropriété :

Si l’audit thermique est parfois compliqué à vendre à l’intérieur d’une copropriété Pascal Tchengang à une arme absolue c’est la caméra thermique.

Une simple image vaut plus que 1000 mots et ici une façade à la caméra infrarouge qui ressemble à un camembert a vite fait de convaincre les copropriétaires de lancer une réflexion sur le sujet.

Un exemple : ici la photo montre un angle en hauteur dans un bureau situé à coté d'une zone froide. La zone carré rose/violette signale une forte perte d'énergie.

Le cabinet Tchengang nous rappelle que la ville de Paris a lancé une campagne de thermographie aérienne pour sensibiliser les habitants aux pertes de chaleur par le toit et bientôt les parisiens pourront consulter le résultat. Cela donnera un premier aperçu mais ne sera pas suffisant pour voir précisément tout l’état du bâtiment et ne remplacera pas un audit énergétique global.

Il est important de noter que dans la prochaine réglementation il sera nécessaire de faire une étude APRES les travaux pour prouver à l’Ademe l’efficacité énergétique des travaux et donc pour pouvoir toucher les subventions.

Seuls les professionnels labellisés par un des labels suivant peuvent contrôler la qualité des travaux :

  • Promotelec qui fonctionne avec des extérieurs certifiés,
  • Cerqual qui dispose de ses propres équipes,
  • Cequami pour les maisons individuelles et
  • Certivea pour les entreprises.

Le conseil futé :

L’audit thermique doit rester accessible,

Votre auditeur doit pouvoir vous expliquer avec des mots simples ce qui se passe dans votre bâtiment. L’auditeur devra être présent à l’assemblée des copropriétaires.

Un bon thermicien doit prendre le temps de rencontrer quelques copropriétaires pour voir la situation du bâtiment et voir de quoi se plaignent les gens dans la vie quotidienne.

P Tchengang conseille aux propriétaires de prendre le temps d’évaluer les projections faites. Les études thermiques mal faites peuvent conduire à avoir des dépenses énergétiques identiques après les travaux.

D’ailleurs on note de plus en plus de procès car après travaux les propriétaires qui se retrouvent avec des dépenses équivalentes intentent des actions en justice.

Il conseille aussi de ne pas oublier de traiter la VMC car isoler et ventiler vont de pair.

Les risques liés à l’humidité sont réels et la ventilation peut aussi être une grosse source de déperditions ou d’inconfort.

Ce mur n'est pas isolé, avec un peu de recul on voit les traces des parpaings ! De plus il y a un pont thermique avec le montant. On aperçoit les deux grandes tâches bleues le long du cadre.

Attention aux idées reçues.

Les clients ont parfois beaucoup de préjugés sur la PAC jugée chère et bruyante.
Or cela reste un bon investissement bien que la climatisation ne soit pas en soit un concept très écologique ou économe en énergie…
(Correctif 01/03/2010 : ce point ne sera partagé par tous les professionnels spécialistes des bâtiments BBC)

Merci à Pascal pour ses quelques conseils.

Disclaimer  :

– Cet article fait partie d’une série d’interview de professionnels du bâtiments et d’énergies renouvelables.
– Le point de vue présenté ne reflète pas forcément  celui de la rédaction de VertDurable.

– La présentation de la société n’a fait l’objet d’aucune rémunération.
– Les liens vers les sites des professionnels ne sont pas rémunérés ou payants.

– Nous réalisons le choix des photos.

– Si vous êtes un professionnel de la rénovation « durable » et « nouvelles » énergies votre témoignage nous intéresse, contactez nous.


 

Tags: , ,