Un des rares véhicules de sport entièrement électrique. Vu sur le salon Ecar Tec en avril dernier.

Ce n’est pas flagrant sur la photo, mais cette voiture est très petite.

200 km/h de vitesse de pointe, 4 secondes pour atteindre le 100 et 340 km d’autonomie pour un tarif de 95 000 euros.

L’art d’aller vite en silence et relativement loin.

Néanmoins les 340 km d’autonomie ne se combinent probablement pas avec des accélérations maximum sur une telle distance.

Ce véhicule était présenté à l’occasion du salon eCarTec consacré donc au véhicule électrique.

On pouvait également y voir une Chevrolet ampera. Un véhicule thermique et électrique. 42 000 euros et une consommation lissée sur 20 000 km de 1.2l au 100.

 

Cette voiture utilise son moteur thermique pour produire de l’électricité et dans certains cas le moteur thermique entraine directement les moteurs électriques.

Brûler de l’essence pour faire de l’électricité pour la stocker, pour faire tourner le moteur électrique, pour faire tourner les roues. Pas sûr que l’ensemble du cycle représente un système plus efficace qu’une voiture thermique normale…

En mode thermique la voiture semble consommer de l’ordre de 8l au 100 ce qui est moyen. Ici un article assez complet sur l’ampera.

Rappelons qu’une voiture électrique est une voiture qui fonctionne à  soit à l’uranium soit au gaz et plus probablement au charbon.
En effet en France l’électricité vient du nucléaire à 77% et pour le reste du monde elle vient du charbon dans sa grande majorité et dans le meilleur des cas elle est produite au gaz.

Rappelons également qu’au sens physique stricto sensu l’électricité n’est pas une énergie (on ne trouve pas d’électricité dans la nature) mais un vecteur c’est-à-dire un moyen de stocker et transporter de l’énergie.

Autant un « véhicule à essence » fonctionne à l’essence autant un « véhicule électrique » n’est qu’une approximation de langage…. Dites plutôt mon Twizzy à l’uranium ou ma Tesla au charbon. De suite c’est moins sexy…

Mais l’agrément de conduite est là. Un véhicule électrique dispose de son couple maximum dès son démarrage, il est silencieux et ne dispose pas de vitesse , même automatique, la poussée est rectiligne, pas de changement de régime moteur à chaque changement de vitesse. La rue reste quasi silencieuse seul un bruit électrique et les bruits de roulements des pneus.

J’utilise régulièrement Autolib et je suis séduit par le confort de conduite en ville et sur les grandes voies et autoroutes de l’île de France. Prochainement je prendrais peut être le temps de faire un essai Vidéo d’Autolib.

Il y a avait également deux démonstrateurs de rechargement par induction qui permettent de recharger le véhicule sans contact.

Une solution d’avenir qui peut par exemple être intégré dans des parking public, sur les places de stationnement dans la rue, etc.

On voit la plaque qui permet de recharger. Le système peut s'adapter sur tous les véhicules électriques
On voit la plaque qui permet de recharger. Le système peut s'adapter sur tous les véhicules électriques comme ici sur une Peugeot ION.

.

 

Tags: